Heure locale: 15:22
Langue:
Maison / / Kirghizstan

alt
Nom officiel: Le Kirghizstan

Régime: République parlementaire

Parlement: à une Chambre, 120 députés élus pour 5 ans

Capitale: Bichkek (700000 habitants)

Superficie: 198 500km2

Population: 5,5 mln d’habitants

Composition éthnique: Kyrghiz-72%, Ouzbeks-12%, Russes-8%

Langue officielle: le kirghiz

Monnaie: som

Confessions: musulmans - 78%; chrétiens ortodoxes - 15%

Décalage horaire: G.M.T +4 heures en hiver et +3 heures en été

Code téléphonique du pays: 996

Voltage: 220 volts; fiche ronde bipolaire. Un adapteur est conseillé.

Le diamant de la couronne asiatique des anciens empires des steppes, le Kirghizstan, le Kirghizistan, en français, est en Eldorado touristique qui, pour le moment, n’est pas trop honoré de l’affux de touristes. Et c’est injuste, car par l’abondance des curiosités naturelles et historiques des possibilités de pratiquer l’alpinisme, le trek, les sports d’hiver ou de se reposer, tout simplement, le pays n’a pas d’égal en Asie Centrale. C’est au  Kirghizistan que se trouve le Tian-Shan, «les monts célestes» des Chinois et s’étendent» les crêtes du Pamir. C’est dans ce pays que les amateurs de la nature pourront découvrir à 1608 mètres d’altitude le lac Issyk-koul qui s’étendant sur 6236km2 est le deuxième lac alpin du monde. Les  naturalistees auront la possibilité d’admirer les bois reliques de noyers.

Les oisifs ne seront pas non plus déçus, car des découvertes les attendent à chaque pas: yourtes pittoresques et tapis en feutre uniques, le koumys et le plov d’Och, sports hippiques et lutte nationale, concert folklorique et des histoires épiques.

Le Kirghizistan est situé dans la partie est de l’Asie Centrale et confine: au Kazakhstan, au nord; à l’Ouzbékistan, à l’ouest; au Tadjikistan, au sud-ouest; et à la Chine, à l’est, et au sud-est.

C’est un pays de montagnes où s’élèvent le pic Pobédy (7439m), le pic Lénine (7134m), le pic Khan Tengri  (6995m). Nombreux sont  les pics de 5000 à 6000m. Plus de 95% du territoire du pays sont couverts de montagnes. Le pays est caractérisé par une diversité de paysages: vallées à une végétation opulente, fôrets de pins et de sapins, alpages, glaciers.

Le climat du pays est nettement continental: il peut géler la nuit jusqu’à mi-juin. Durant l’été, la température dans le jourmée vacille entre 26oC et 32 oC. La meilleure periode pour voyager en Kirghizstan dépend de la formule de voyage: alpage - de mi- mai au début d’octobre; randonnées pédestres et équestres-mars-novembre dans le midi et avril-octobre au nord du pays; trek et ascension – toute l’année, alpinisme de haute montagne - fin juin-octobre.

Les Kirghiz sont originaires de la région du Haut-Jénisseï, en Sibérie. Les chroniques chinoises datant du IIe s. av. J.-C. les décrivent «grands, blonds,  aux yeux clairs». Aujourd’hui, ils sont les plus typés parmi les peuplades d’origine turco-mongole. Cette mathamorphose ne serait-elle pas le résultat des métissages que les Kirghiz avaient connus quand ils avaient quitté la Sibérie et s’étaient installés dans la région d’Altaï  habitée par des peuplades nomades d’origine turque.

Les étages de formation du Kirghizstan comme Etat:

Avant 1924 - faisait partie des grands empires et des formations étatiques que l’Asie Centrale avait connus: grec, türk, Türks karakhanides, Karakitaï, mongol, timouride, khanat de Kokand, russe.

1924 - oblast autonome de Kara-Kirghizi

1925 - oblast autonome de Kirghizi

1926 - République Socialiste Soviétique autonome de Kirghizi

1936 - République Socialiste Soviétique de Kirghizi

1991 - République de Kirghizstan

Les richesses du Kirghizistan sont: antimoine, mercure, charbon, gaz, pétrole. Le pays cultive le tabac, le coton, les céréales, la vigne, les arbres fruitiers. L’élevage des chevaux, des yaks et des moutons est la branche principale de l’agriculture du pays.

Le Kirghizstan est habité par  plus de 80 ethnies, dont les Kirghiz - 69%, les Ouzbeks - 12%, les Russes - 8%.

Les Kirghiz professent l’islam sunnite d’obédience hanafite, mais leur pratique religieuse est très imprégné de rituel chamaniste. La cuisine kirghiz, assez simple, mais saine, est à base de viandes et de laitages. Les plats traditionnels kirghiz lagman, beshbarmak, manty (raviolis cuits à la vapeur), kazy (saucisses de cheval), plov, karta  (une espèce de brochettes) bien épicés et accompagnés d’oignon, de plante de montagne et ...de vodka sauront satisfaire tout gourmand qui cherche à découvrir.

Le koumys, la boisson nationale, à grande quantité produit l’effet de bière. L’autre boisson traditionnelle jarma est à base d’orge fermentée, de yaourt et de levure.

Les articles d’artisanat kirghiz-chapeaux traditionnels en feutre blanc et noir, bijoux en argent, instruments de musique, couteaux, cravaches, chaussons en feutre et surtout shyrdak, tapis en feutre - incarnent la culture bimillénaire de ce peuple nomade.

Le voyage au Kirghizstan ne nécessite aucune vaccination spéciale, mais les vaccinations contre l’hépatite A et B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les vaccins classiques, ne seront pas superflues si  vous n’êtes pas vacciné contre ces maladies. Consultez votre médecin avant de partir.

Points d’intéret

Bichkek, la capitale du Kirghizstan, étape inévitable si l’on voyage par avion. Fondée au XIXe s. comme forteresse, Pichkek (l’ancien nom de la ville) a servi de noyau pour la future ville qui compte aujourd’hui 700 000 habitants. Devenu en 1926 la  capitale de la République Socialiste Soviétique autonome de Kirghizi, la ville a pris le nom du général de l’Armée Rouge Frounzé. Depuis 1991, la capitale s’appelle Bichkek.

A visiter

Le Musée historique de l’Etat, où les œuvres d’art conçues dans les traditions de réalisme socialiste voisinent avec des objets retrouvés pendant  les fouilles.

Le parc Doubovyï qui offre aux visiteurs son ombrage et des cafés en plein air.

Le Musée des Arts appliqués propose aux visiteurs une riche collection de tapis de feutre, de bijoux, de  broderies et... des copies de statues égyptiennes et gréco-romaines. Les fonds du musée recèlent plus de 4000 œuvres d’art.

Dans les environs

La gorge d’Ala-Artcha (40km) est l’endroit préféré des habitants de la capitale qui peuvent s’adonner aux activités diverses dans un paysage de montagne et de bois de sapins et de genévriers: promenade, escalade, grimpette ou, tout simplement, une petite détente en plein air en companie d’un verre de vodka.
Le trek aux chutes d’eau Goloubinyï vous convaincra que vous êtes en pleine forme.

Le lac Issyk-Koul, «le lac chaud», est le deuxième lac alpin du monde: son plan d’eau est de 6206km2 et sa profondeur est de 702m. Situé à 1609m d’altitude la lac, ne gèle jamais ce qui explique son nom. Le lac est alimenté par quelques dizaines de rivières et aucune n’en sort. L’eau du lac d’une transparence extraordinaire est un peu salée et la grande profondeur du lac en combinaison avec le ciel bleu prêtent  à l’eau la couleur bleu d’outremer.
Les boues curatives, les sources d’eau chaude et les sources sulfureuses des environs du lac attirent nombre de touristes.

La Tour Bourana, c’est ainsi qu’on appelle dans le pays les vistiges d’un grand minaret qui, construit au XIe s. Mesurait, 45m de hauteur. Des dizaines de balbals, «pierres funuraires» türks, gardent la Tour.

Cholpon-Ata est l’endroit le plus luxueux d’Issyk-Koul. Cette station balnéaire est prise d’assaut par les touristes pendant la haute saison.
Les plages et les montagnes sont à deux pas de l’hôtel. Les pétroglyphes, qui parsèment les roches, datent du Ier millénaire av. J.-C. au Ier millénaire de notre ère.

Karakol, la Prjevalsk russe et soviétique, est le chef-lieu de la province d’Issyk Koul. Fondée en 1869, la ville rappelle l’architecture de Saint-Pétersbourg. Cette  ville cosmopolite kirghiz a 70 000 habitants qui représentent cinquante-cinq ethnies.

A voir:

La mosquée Doungan a été construite en 1907 et c’est un chef-d’œuvre de charpenterie construit sans un clou. De vives discussions entre les adeptes du bouddihisme et les musulmans sur l’origine du bâtiment, temple ou mosquée, éclatent de temps en temps.

La cathédrale de la Sainte-Trinité (fin du XIXe s.) est une autre petite construction en bois de Karakol. La cathédrale a été bénie  en 1997 par le patriarche de Toute la Russie Alexis II.

La visite du marché aux animaux - chevaux, moutons, chèvres, chamaux - présente un intérêt particulier.

Och est le chef-lieu de la province portant le même nom. Deuxième ville de Kyrghizstan (250000 habitants), Och est peut-être la ville la plus riche du pays. Il existe quelques légendes sur l’origine du nom de la  ville et certaines sont pittoresques. La ville était née sur l’axe principal de la Route de la Soie et son âge a dépassé, il y a belle lurette, deux mille ans. Aux environs d’Och, les archéologues ont  découvert les vestiges d’une ancienne forteresse du Ier millénaire av. J.-C. La ville est une des perles de la vallée du Ferghana qui est partagée (la vallée) entre Ouzbékistan, le Kirghizstan et le Tadjikistan.

A visiter

Une petite balade au bazar permettra à l’étranger du pays de voir la vie asiatique dans toutes ses couleurs et richesse: tissus, chaussures, chapeaux, cafetans, cosmétiques, bijoux, épices, fruits, légumes. Le bazar parle toutes les langues de la région: ouzbek, kirghiz, tadjik, russe, ouïgour.

Takht-i-Suleïman, «le trône de Salomon», le lieu de pèlerinage des musulmans, est un rocher qu’on voit de tous les coins de la ville. La forme de l’éminence rappelant une femme enceinte allongée est à l’origine de son don bénéfique de guérir de stérilité les femmes. En assistant aux exercices des pèlerins on constatera un mélange de rituels animiste, chamaniste et musulman.

La visite du Musée d’Histoire fera  plaisir au voyageur curieux.

Le lac Song-Koul est peut-être le plus beau grain du collier de lacs alpins du Kirghizstan. Situé à plus de 3000m d’altitude, enchâssé dans un paysage de luxuriants pâturages et de bois de pins et de sapins, le lac produit un effet sublime, surtout à l’aube quand tout commence à changer de couleur. Les balades pédestres et équestres dans les environs du lac resterons inoubliables.

La saison touristique y est est assez courte à cause de l’altitude et des changements brusques de temps. La meilleure période de séjour à Song-Koul est juillet-mi-septembre.

Un voyage combiné est la meilleure formule de découverte des villes et des pays de la Route de la Soie:

Ouzbékistan – Kirghizstan – Chine;

Kazakhstan – Kirghizstan – Ouzbékistan;

Kazakhstan – Kirghizstan – Ouzbékistan – Turkménistan – Iran;

Ouzbékistan – Turkménistan – Iran;

Ouzbékistan – Turkménistan;

Kirghizstan – Tadjikistan – Ouzbékistan;

Kazakhstan – Kirghizstan – Tadjikistan – Ouzbékistan;