Heure locale: 07:35
Langue:
Maison / Ouzbekistan / Economie d

 
Au début des années 1990, l’Ouzbékistan a commencé sa marche vers l’économie de marche. C’était une question vitale car le pays qui à l’époque soviétique avait été l’appendice en matières premières et en coton de l’Union Soviétique devait devenir un pays économiquement indépendant. Les principes fondamentaux de cette réforme économique étaient  formulés par le Président de la République et sont suivants:
  • la dépolitisation de l’économie;
  • le rôle régulateur de l’Etat;
  • la prééminale de la Loi;
  • une politique sociale forte;
  • la réalisation suivie et par étapes des problèmes économiques compte tenu de leurs priorités.
Cette polique économique à permis à l’Ouzbékistan de développer sa propre industrie, le système bancaire, de créer le secteur privé de production sans appauvrir le peuple. Plus de 2200 consortiums, entreprises, usines et fabriques produisent avions, voitures, camions, tracteurs, excavateurs, grues, câble, ascenseurs, transformateurs, appareils frigorifiques, engrais chimiques, matériaux de construction et d’autres sans parler des industries alimentaire, de transformation, textile, etc. Des dizaines d’entreprises mixtes se sont inplantées en Ouzbékistan. Les pays les plus actifs sont la Russie, La Corée du Sud, Le Japon, l’Allemagne, La Suisse, ltalie, la Turquie, le Kazakhstan.

L’Ouzbékistan a tout le nécessaire pour développer son économie. Ses ressources naturelles sont énormes: le sous- sol d’Ouzbékistan recèle presque tous les éléments de la Table de la classification périodique des éléments chimiques de Mendeleïev: or – 4 ème réserves mondiales; uranium – 8ème   réserves et 5ème producteur mondial; cuivre – 10ème réserves; argent  – 17ème producteur mondial; gaz naturel - 15ème réserves et 10ème producteur mondial.

                L’ Ouzbékistan est autosuffisant en produits agricoles et d’élevage. Il suffit de se promener aux marchés du pays pour le constater. Le coton est la richesse principale de l’agriculture ouzbèque: le pays est le 5ème producteur et le 2ème  exporteur mondial.